Abbaye

Congrégation de France

Dom Prosper Guéranger
vers 1840

Dom Guéranger, qui avait rétabli la vie monastique à Solesmes en 1833, se rendit à Rome en 1837 pour y faire approuver des Constitutions. Il pensait que Rome relèverait la Congrégation de Saint-Maur, éteinte à la Révolution et dans les Constitutions de laquelle il avait largement puisé pour son propre projet. Mais il ne put obtenir le titre de Saint-Maur pour des raisons historiques liées au jansénisme. La commission cardinalice désignée par le pape Grégoire XVI considéra d'ailleurs la question d'une manière beaucoup plus large. Espérant que l'œuvre commencée par dom Guéranger se développerait à travers toute la France, elle l'appela Congrégation de France. Voici un extrait des Déclarations sur la Règle, révisées après le Concile :
Le pape Grégoire XVI érigea la nouvelle famille monastique en Congrégation de France le 1er septembre 1837. En vertu de la même autorité apostolique, la Congrégation remplace les anciennes Congrégations de Cluny, des Saints-Vanne-et-Hydulphe et de Saint-Maur, et participe à leurs privilèges dont elle devient héritière... Elle reconnaît et vénère comme Patronne la Bienheureuse Vierge Marie dans son Immaculée Conception.

suivant remonter précédent

Solesmes 2014  Mentions légalesCreative Commons
AnglaisEspagnol