Abbaye

Expansion

L'expansion de la Règle, longtemps limitée à l'Italie centrale, ne devint européenne qu'au IXème siècle. Les souverains francs, par souci politique d'unification, cherchèrent à imposer la Règle bénédictine à tout l'Occident. Ce mouvement s'opéra de deux façons : par les fondations, parfois très nombreuses, des centres monastiques les plus actifs et vivant déjà sous cette Règle ; et par le ralliement à ces centres de monastères qui avaient auparavant d'autres coutumes. Le cas le plus célèbre est celui de Cluny qui, par ces deux modes d'insertion, réunit sous son contrôle au cours du Xème siècle un ensemble de 1500 maisons, véritable toile couvrant l'Europe. Mais il n'y a pas que Cluny : Saint-Victor de Marseille, Marmoutier font figure de chefs d'Ordre et d'autres ont en dépendance vingt, trente, voire soixante monastères.

Avec le morcellement de l'empire franc et la montée des nationalismes, l'unité clunisienne se fragilise et cède. Les siècles suivants voient s'amorcer un affaiblissement du monde monastique. Les biens, parfois considérables, de certaines abbayes deviennent une proie enviable pour le pouvoir temporel. Celui-ci, par le biais de la commende, qui donne la charge abbatiale à des séculiers, s'empare de l'essentiel des revenus. Privés des ressources suffisantes, les moines relâchent peu à peu leur ferveur et l'observance.

suivant remonter précédent

Solesmes 2014  Mentions légalesCreative Commons
AnglaisEspagnol