Abbaye

Renaissance

Michel Bureau et Jean Bougler
Michel Bureau et Jean Bougler

La générosité des bienfaiteurs seconde le zèle d'une série de prieurs qui, après 1425, travaillent à relever la situation, puis donnent à leur maison un développement remarquable. Hommes de science et de vertu, habiles administrateurs, ils appartiennent à des familles en général bien assises dans le Maine. Plusieurs sont destinés à recevoir la crosse de la Couture.

Philibert de la Croix voûte le sanctuaire vers 1475. Entre 1486 et 1495, Guillaume Cheminart construit le clocher, fait sculpter le Tombeau de Notre Seigneur. Saint-Hilaire achève le Tombeau et continue la construction des voûtes. Jean Bougler, dès 1532, a terminé le voûtement de l'église, l'aménagement du sanctuaire, et entrepris la décoration de la Belle-Chapelle qu'il poursuivra jusqu'en 1553. Sur sa lancée, les moines ajouteront encore quelques œuvres après 1556.

Le redressement économique et le renouveau artistique accompagnent une réforme spirituelle et disciplinaire dont le principal artisan dans ses cloîtres est l'abbé de la Couture, Michel Bureau, de 1496 à 1518. Jean Bougler aurait continué son oeuvre à la Couture si François Ier, au lendemain même de l'élection, ne lui avait arraché la crosse au profit de son propre candidat. Le prieur devra limiter son zèle à un cercle restreint. Ses moines en sont les premiers bénéficiaires. Le peuple aussi profite de son enseignement.

suivant remonter précédent

Solesmes 2014  Mentions légalesCreative Commons
AnglaisEspagnol