Abbaye

Dom Couturier

Dom Charles Couturier
Dom Charles Couturier (1817-1890)

C'est le prieur de dom Guéranger, dom Charles Couturier, qui est élu pour lui succéder. L'abbatiat de cet homme bon et prudent s'annonçait sous les meilleurs auspices, dans un monastère uniquement préoccupé de faire fructifier l'héritage paternel.

La tempête s'amorce cependant lorsque les décrets du 29 mars 1880 prétendent soumettre les religieux à des conditions d'exception inacceptables, conduisant en fait à la dissolution qui frappe la plupart des congrégations d'hommes en France. En une longue et mémorable journée, le 6 novembre, les moines de Solesmes font l'objet d'une expulsion spectaculaire.

Pendant une quinzaine d'années, avec des alternatives de détente et de raidissement, de rentrées, partielles ou complètes, et de nouvelles rigueurs, ils vivent à la porte de chez eux. Les offices sont célèbrés à l'église paroissiale ou à Sainte-Cécile. Les religieux habitent dans une vingtaine de maisons mises à leur disposition. Une grande grâce de Dieu leur vaut de garder toute leur ferveur, malgré des conditions de vie aussi anormales. L'épreuve fortifie l'union des cœurs, attire les vocations, et même favorise les fondations, puisqu'un essaim de moines relève le monastère de Saint-Maur, en Anjou, et qu'un petit groupe de chapelains, accompagnant les moniales à Wisques, en Artois, prépare la création du monastère de Saint-Paul.

suivant remonter précédent

Solesmes 2014  Mentions légalesCreative Commons
AnglaisEspagnol