recherche

Formulaire de recherche

Dom Charles COUTURIER

Dom Charles Couturier Solesmes

Né en 1817, était prieur, c'est-à-dire le second du Père Abbé, à la mort de Dom Guéranger. Il est élu pour lui succéder le 11 février 1875. L'abbatiat de cet homme bon et prudent s'annonçait sous les meilleurs auspices, dans un monastère uniquement préoccupé de faire fructifier l'héritage paternel. À partir de 1879, cependant, le gouvernement français s'engage dans une politique résolument anticléricale.Le 6 novembre 1880, les moines de Solesmes sont expulsés de leur monastère par les gendarmes.

Pendant une quinzaine d'années, avec des alternatives de détente et de raidissement de la part des autorités, les moines vivent à la porte de chez eux. Les offices sont célébrés à l'église paroissiale ou à Sainte-Cécile. Les religieux habitent dans une vingtaine de maisons du bourg ou des environs mises à leur disposition. Une grande grâce de Dieu leur vaut de garder toute leur ferveur, malgré des conditions de vie aussi anormales. L'épreuve fortifie l'union des cœurs, attire les vocations, et même favorise les fondations : le monastère de Saint-Paul naît en 1889 à Wisques, auprès du monastère de Notre-Dame, fondation de Sainte-Cécile. En 1890, un essaim de moines relève le monastère de Saint-Maur, en Anjou.

Dom Couturier s'éteint le 29 octobre 1890 dans la maison du village de Solesmes qui lui servait de refuge. Situation si contraire à la devise qu'il s'était choisie : Consortia tecta ! Cette formule, tirée des Géorgiques de Virgile, où elle évoquait les abeilles rassemblées dans une unique ruche, montrait que le Père Abbé n'avait rien de plus cher que l'unité de la communauté réunie sous un même toit. Son blason représentait une ruche.

Une biographie de Dom Couturier a été publiée par Dom Guy Frénod.