recherche

Formulaire de recherche

Billet du 15/02/2016

Le Carême est un temps de grâce durant lequel nous sommes conviés à nous retirer au désert, comme Jésus qui y avait préparé son ministère par une longue retraite de quarante jours ; puissions-nous prendre ce temps, non pas tant pour nous reposer, sinon de nos tiédeurs et de nos négligences, que pour entendre la voix de Dieu qui nous appelle à la conversion.

Le désert est un lieu de silence, de dénuement, de solitude, de mort même, il peut inquiéter ou rebuter ; mais, si l'on veut bien y faire attention, c'est aussi le lieu privilégié de la rencontre avec Dieu, où l’on fait l’expérience de sa miséricorde et de son pardon. Mais cela signifie aussi qu’il nous faut, à notre tour, pratiquer cette miséricorde et ce pardon à l'égard du prochain : « Montrez-vous miséricordieux comme votre Père est miséricordieux ».

Que ce Carême nous porte davantage à ce regard de bonté et de compassion envers nos frères, qui éprouvent des difficultés, qui sont plongés dans la misère corporelle ou spirituelle, qui connaissent des afflictions de tout genre : « Réjouissez-vous avec qui est dans la joie, pleurez avec qui pleure » (Ro. 12, 15). Le Père, qui scrute le secret, nous le rendra.

+ fr. Philippe Dupont, abbé