recherche

Formulaire de recherche

Noël 2018

Pour beaucoup de nos contemporains, Noël ne rappelle plus du tout l’Incarnation, mais c’est l’occasion de rencontres familiales et amicales souvent accompagnées de festins et de beuveries, qui mettraient en colère les Pères de l’Église.

Le mystère de Noël est celui d’un Dieu qui, de riche et de puissant, s’est fait pauvre et humble ; il nous rappelle que notre vie ne doit pas se placer au diapason de l’esprit du monde, mais contempler ce Dieu qui s’est incarné dans la pauvreté d’une étable pour nous sauver du péché et nous réconcilier avec lui. Noël est la fête des pauvres, du Dieu fait pauvre pour nous enrichir ; Noël ne doit pas nous voir dépenser des sommes faramineuses pour faire bombance, mais plutôt offrir des cadeaux pour faire plaisir aux parents, aux amis, aux pauvres qui nous entourent. Noël doit nous rapprocher de Celui qui s’est rendu proche de nous, en venant habiter notre terre ; les orgies des réveillons, la profusion dispendieuse et parfois même indécente de lumière, font oublier la réalité de notre fête chrétienne en nous étourdissant l’esprit, et elles sont indignes d’un authentique chrétien. Saint Léon nous dit au contraire : « Reconnais, ô chrétien, ta dignité ; et, entré en participation de la nature divine, veille à ne pas retomber par une conduite indigne dans ton ancienne bassesse. Sou-viens-toi de quelle Tête et de quel Corps tu es membre ».

Recevons toujours de cette Tête la vie qui fait de nous des enfants de Dieu ; accueillons avec empressement les paroles de l’Évangile et l’enseignement de l’Église, l’Épouse du Christ. Ce sont les vœux que je formule à votre égard en cette aube d’année nouvelle ; qu’elle nous trouve toujours fidèles à notre vocation de témoins d’un Dieu à la fois trois fois saint et humilié jusqu’à la croix !