recherche

Formulaire de recherche

  • Jean Bougler, les Saints de Solesmes

Epoque moderne

De la Renaissance au XVIIIe siècle

La Renaissance est pour le prieuré de Solesmes une période florissante. Des personnalités d’envergure vont se succéder à sa tête et, avec le soutien de Michel Bureau, abbé de la Couture de 1496 à 1518, engager un profond renouveau spirituel et disciplinaire. Il faut citer ici Jean Bougler, qui fut prieur pendant un demi-siècle, de 1505 à 1556. C’est à eux que nous devons l’achèvement de notre église, et surtout les deux grands ensembles sculptés de l’église, qu’on appelle les “Saints de Solesmes”.

Après la mort de Jean Bougler, le monastère est mis en commende : son supérieur est désormais un laïc, qui perçoit une partie des revenus du monastère sans y loger. La prospérité matérielle s’éloigne, mais aussi la ferveur. En 1664, cependant, le monastère est agrégé à la Congrégation de Saint-Maur. Il revient du même coup à une observance monastique plus stricte. Ce sont aux mauristes que nous devons la construction du bâtiment que nous appelons “prieuré”, en 1723.