recherche

Formulaire de recherche

  • atelier de paléographie musicale Solesmes
  • centre de paléographie Solesmes
  • centre de paléographie Solesmes
  • centre de paléographie Solesmes
  • centre de paléographie Solesmes

L’atelier de paléographie musicale

L’atelier de paléographie musicale tire ses origines lointaines de la volonté de dom Guéranger de rendre toute sa beauté au chant liturgique de l’Église. À cet effet, dom Guéranger demanda à dom Paul Jausions, puis à dom Joseph Pothier, d’étudier les manuscrits médiévaux de chant grégorien, afin de retrouver le chant des origines. La première copie de manuscrit dont s’enrichit Solesmes fut réalisée à la main par dom Jausions à la bibliothèque d’Angers, en 1862. Leur connaissance des manuscrits anciens s’étoffant, les moines se lancèrent dans la publication de livres de chant, avec des mélodies restituées à partir de ces manuscrits. Ce fut d'abord, en 1883, le Graduel, livre qui rassemble les chants de la messe.

En 1889, dom André Mocquereau donne une dimension nouvelle à ces travaux. Il décide en effet de publier les fac-similés de manuscrits anciens qui ont servi aux moines pour restituer les mélodies grégoriennes. C’est la naissance de la Paléographie musicale comme collection éditoriale, et en même temps la naissance officielle de l’atelier de paléographie musicale. L’intention de dom Mocquereau était de prouver à la communauté scientifique que les restitutions de Solesmes étaient conformes à la tradition ancienne. On peut dire que ce but fut pleinement atteint.

Afin de mener jusqu’au bout l’intuition de dom Guéranger, des moines de Solesmes furent envoyés dans toutes les bibliothèques d’Europe pour y photographier tous les manuscrits anciens de chant. Ils constituèrent ainsi une collection de plus de six-cent fac-similés de manuscrits, dont certains originaux sont aujourd’hui disparus. Avec les diverses tables et index qui permettent de les utiliser facilement, ils constituent les sources du travail réalisé à l’atelier.

Parallèlement, se poursuivait la publication des volumes de la Paléographie musicale. Vingt-cinq volumes furent publiés. Le dernier volume a été publié en 2014. Il s’agit d’un fac-similé du manuscrit 542 de la bibliothèque de l’abbaye du Mont-Cassin, édité par Katarina Livljanic. L’atelier publie également une revue scientifique annuelle, les Études grégoriennes.

Le but ultime des études de manuscrits reste toutefois pour nous la beauté du culte divin. C’est pourquoi l’atelier de paléographie musicale continue de publier des livres de chant liturgique. L'atelier a publié entre 2005 et 2008, un nouvel antiphonaire monastique en plusieurs volumes, ainsi que le vol. 2 de l'Antiphonale romanum, pour les Vêpres des dimanches et fêtes. Le vol. 1, consacré aux Laudes des dimanches et fêtes qui est en cours de préparation, paraîtra en 2017.

Pour tous renseignements paléographiques, veuillez contacter le Père Patrick Hala à cette adresse: paleographiemusicale@solesmes.com .