recherche

Formulaire de recherche

Le billet du Père Abbé

Le Carême est une marche dans le désert, à la suite des quarante années que le peuple hébreu a endurées dans son désir de la Terre Promise, à la suite du Christ surtout qui, par sa retraite de quarante jours, donne l'exemple de la pénitence et de la prière. Nous le savons, mais nous n'en tirons pas toujours toutes les conséquences pratiques, nous n'avons pas ici-bas de cité permanente, nous sommes en marche vers celle de l'avenir (cf. Heb. 13, 14) ; comme Abraham déjà, nous aspirons à une patrie meilleure, céleste (cf. Heb. 11, 16).

Le prophète Michée résume toute la vie de l'homme dans cette attitude fondamentale qui dénote la foi et l'obéissance : « On t'a fait savoir, homme, ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi : rien d'autre que d'accomplir la justice, d'aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu » (Mich. 6,9). Il est remarquable, en effet, que Dieu, dans le désert, marchait devant son peuple et avec lui (cf. Ex. 13, 21) : cela nous rassure et nous encourage.

Telle est l’attitude que le Seigneur attend de nous durant ce carême : marcher en présence du Seigneur, dans l’attente de la fête de Pâques.