recherche

Formulaire de recherche

  • charte de fondation Solesmes

Le Moyen Âge

Aux alentours de l’an 1010, Geoffroy, seigneur de Sablé, donne aux moines de l’abbaye de la Couture, au Mans, l’église de Solesmes, avec l’exploitation agricole qui lui est attachée. C’est la naissance de notre monastère. Nous possédons une copie du XVe siècle de la charte dans laquelle Geoffroy atteste solennellement de cette donation, la faisant signer des évêques du Mans et d’Angers, et plus tard par le roi d’Angleterre Guillaume le Conquérant. Nous lisons cette charte chaque année, le 12 octobre, jour anniversaire, selon la tradition orale, de la dédicace de notre église abbatiale.

Avant la fondation du monastère, il y avait à Solesmes une paroisse fondée peut-être au Ve, plus probablement au VIe ou au VIIe siècle. Cette église était entourée d’un vaste cimetière. Nous conservons encore des sarcophages qui pourraient remonter à l’époque mérovingienne.

Au cours du XIIe siècle, un seigneur de Sablé qui s’était croisé rapporte de Terre-Sainte une épine de la couronne d’épines du Christ. Il en confie la garde au monastère de Solesmes. La présence de cette relique insigne de la passion du Seigneur sera déterminante pour la suite de l’histoire du monastère, et ce n'est pas un hasard si elle figure au centre du blason du monastère. En effet, la relique attire les foules et garantit la renommée et la prospérité du monastère.

La guerre de Cent ans met néanmoins à mal cette prospérité : en 1425, le monastère est brûlé par les Anglais, le village ruiné. Les moines reconstruisent leur église, mais dans des proportions plus modestes que le bâtiment initial : les bas-côtés et la première travée de la nef disparaissent. C’est de cette reconstruction que date la façade actuelle de notre église abbatiale.