recherche

Formulaire de recherche

Le billet du Père Abbé

Le but du Carême est que nous soyons comblés de l'amour de Dieu, dont nous prenons toujours une plus vive conscience par la méditation et la célébration du mystère de notre Rédemption ; en effet, nos pratiques de pénitence et de renoncement ne sont que des moyens et n'ont, par conséquent, de valeur qu'en fonction de la fin que nous nous proposons. L'évangile du mercredi des cendres nous rappelait l'importance du regard du Père qui est toujours présent et voit ce que nous faisons dans le secret de notre vie. Saint Benoît considère cette attention portée à la présence de Dieu comme le commencement de notre vie spirituelle, de notre progression sur l’échelle de l'humilité, une ascension qui, en réalité, est plutôt une descente, comme celle du Fils de Dieu qui est descendu des cieux et s'est anéanti, qui n'a pas revendiqué sa condition divine pour accepter de ressembler aux hommes.

Le cœur purifié doit être la marque primordiale de notre Carême selon saint Benoît : cela implique avant tout que nous tournions notre regard vers Dieu et vers nos frères en toutes circonstances. Le véritable jeûne qui plaît à Dieu, c'est celui qui nous décentre de nous-mêmes pour nous recentrer sur Dieu et ceux qui sont à son image.