recherche

Formulaire de recherche

Le billet du Père Abbé

Vêture d'un postulant le 2 décembre, 1er dimanche de l'Avent

Recevoir l’habit monastique au commencement de l’Avent est, pour vous, un signe et un programme ; de même que l’Église entre dans une nouvelle année liturgique, vous entrez dans une nouvelle phase de votre vie ; de même que l’Église attend la naissance du Sauveur dans la joie et la veille, vous vous préparez comme à une nouvelle naissance, avec joie également, à répondre à l’appel du Seigneur.

La liturgie de l’Avent, dans une dynamique qui va croissant au long des semaines, est continuellement ponctuée par des appels à la venue du Sauveur : « Veni, viens » ; elle est également scandée par des appels de Dieu, transmis par les prophètes de l’Ancien Testament, d’Isaïe en particulier, et, surtout, de saint Jean-Baptiste, le Précurseur, à préparer cette venue du Seigneur. C’est un impératif qui revient souvent : « Parate, préparez les voies de Dieu ; dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu » (Is. 40, 3). L’Église veut nous disposer à célébrer la fête de Noël avec des sentiments de joie, de reconnaissance et d’accueil, mais aussi de conversion ; ce sont également vos dispositions, alors que vous vous préparez à recevoir l’habit monastique.