recherche

Formulaire de recherche

Prières pour tous les jours

Acte de foi de dom Delatte

Trinité éternelle qui êtes un seul Dieu, je crois d’une foi ferme et simple, tout ce que professe votre Église catholique; puisque c’est vous-même qui le lui avez enseigné, vous qui êtes la suprême vérité et la souveraine sagesse.

 

Acte d’espérance de dom Delatte

Trinité éternelle, qui êtes un seul Dieu, j’espère avec une confiance assurée, appuyé sur les mérites de Jésus-Christ, mon Seigneur, la gloire auprès de vous dans la vie future, et le secours de votre grâce dans la vie présente, puisque c'est vous-même qui l'avez promis, vous qui êtes la souveraine fidélité et la suprême sainteté.

 

Acte de charité de dom Delatte

Trinité éternelle, qui êtes un seul Dieu, de tout mon cœur, de toute mon âme, de tout mon esprit, de toutes mes forces, je vous aime et vous honore ainsi que mon prochain à cause de vous, et je me proclame tout vôtre parce que vous êtes la bonté même et que dans votre infinie perfection et votre infinie beauté, vous êtes digne d’être aimé sans fin.

 

Acte de contrition de dom Delatte

Trinité éternelle qui êtes un seul Dieu, j’ai le cœur profondément contrit d’avoir offensé par mes péchés votre souveraine bonté et votre suprême beauté et je me propose humblement et fermement, par la grâce de Jésus-Christ, mon Seigneur, de faire pénitence et de m’amender.

 

Ô Tendresse

(dom Delatte)

Ô Tendresse, ô Beauté, ô Pureté, qui êtes Dieu, qui êtes mon Dieu, je sais bien que la vie surnaturelle c’est d’être à vous; mais c’est d’être parfaitement à vous que j’ai soif. Si vous le vouliez, mon Dieu, cette trame légère de la vie présente se déchirerait comme un mince tissu, d’un mouvement de vos doigts, dans un acte de charité envers vous. La vie inférieure s’écroulerait d’elle-même, et je serais avec vous, qui êtes la Vie, pour l’éternité.

 

Pour la sainte Église

(Année liturgique, 4e vendredi de l’avent)

Ô Christ ! C’est vous qui inspirez cette tendresse à notre mère l’Église ; c’est vous qui nous consolez, qui nous illuminez par elle. Venez la visiter : venez renouveler en elle la vie, dans cette nouvelle naissance que vous allez prendre. Donnez-lui, cette année comme toujours, la fermeté de la foi, la grâce des sacrements, l’efficacité de la prière, le don des miracles, la succession hiérarchique, la puissance du gouvernement, la force contre les princes du siècle, l’amour de la croix, la victoire contre Satan, la couronne du martyre. Qu’elle soit belle comme votre épouse, en cette nouvelle année qui va s’ouvrir ; qu’elle soit fidèle à votre amour, et toujours plus heureuse dans le grand œuvre que vous lui avez imposé ; car, d’année en année, approche le jour où vous viendrez pour la dernière fois, non plus dans les langes, mais sur un char de feu, briser ceux qui n’ont point aimé votre Église, ou qui l’ont méconnue, et l’enlever avec vous dans votre royaume éternel.

 

Venez, Seigneur Jésus, je vous offre mon cœur !

(dom Guéranger, Année Liturgique, carême)

Que ferai-je en ce moment, ô Dieu du ciel et de la terre ! Sauveur ! Messie tant désiré ! si ce n’est de vous adorer en silence comme mon souverain Maître, de vous offrir mon cœur, comme à son Roi plein de douceur ? Venez donc, Seigneur Jésus ! Venez ! La substance du pain et du vin s’est évanouie, les espèces seules sont restées comme un voile sur le Corps et le Sang du Rédempteur, afin que la terreur ne nous éloigne pas d’un mystère qui ne s’accomplit que pour rassurer nos cœurs.

 

Prière au Christ au tombeau

(dom Guéranger, Année Liturgique, Passion et Semaine Sainte)

Nous vous saluons et nous vous adorons, âme de notre Rédempteur, durant ces heures que vous daignez passer avec nos pères, dans les entrailles de la terre. Nous glorifions votre bonté ; nous admirons votre tendresse envers vos élus dont vous avez daigné faire vos frères. Nous vous rendons grâces d’avoir humilié notre redoutable ennemi ; daignez l’abattre toujours sous nos pieds. Mais, ô Emmanuel, assez longtemps vous avez habité la tombe, il est temps de réunir votre âme à son corps. Le ciel et la terre attendent votre résurrection, et déjà votre Église impatiente de revoir son Époux a prononcé l’Alléluia ! Sortez du sépulcre, auteur de la vie ! Triomphez de la mort et régnez à jamais !