recherche

Formulaire de recherche

  • messe Solesmes
  • moines de Solesmes

Vie de la communauté

L’hospitalité est l’une des caractéristiques majeures de la vie bénédictine. Le 6 octobre,  nous avons reçus 34 jeunes garçons et filles venus découvrir la vie monastique dans les deux abbayes de Solesmes. Huit jours plus tard, le 13 octobre, la communauté de l’Arche la Ruisselée, située à  Saint Mars d’Outillé, à une vingtaine de kilomètres au sud du Mans, composée de 27 adultes en situation de handicap mental et leurs accompagnateurs rencontrèrent les moines autour d’ateliers : dessins, cueillette de pommes dans le verger de l’abbaye, jeux, cuisine.

Le 12 octobre, dom Bernard Andry (1936-2018) fut rappelé par Dieu dans sa 83ème année. Né en Lorraine, il entra dès l’âge de 17 ans à Solesmes. Après son ordination sacerdotale, il exerça plusieurs obédiences : aide-infirmier, chantre - le talent de sa voix contribua à la beauté de la liturgie et des enregistrements de CDs grégoriens -, portier apprécié par sa bonhomie souriante. Nous lui devons aussi l’élaboration des fiches de chants de la messe remises aux fidèles. Il fit parti du groupe des fondateurs du monastère saint Benoît de Palendriai en Lituanie en 1998 où il fut nommé sous-prieur. Il a supporté une grave maladie pendant les dix dernières de sa vie, qui l’obligea à revenir à Solesmes en 2010, où il mena une vie de plus en plus silencieuse jusqu’à la venue du Seigneur.

Le 14 novembre,  dom Jean Dion (1927-2018) fut rappelé par Dieu dans sa 92ème année. Né à Saint-Quentin, dans l’Aisne, il entra à Solesmes en 1946. Le 12 octobre 1948, il prononça ses vœux en même temps que dom Dominique Catta, décédé à l’abbaye de Keur Moussa au Sénégal le 18 août. Ordonné prêtre, le père Dion a été longtemps cellérier du monastère et il a fait partie du conseil municipal de Solesmes de 1965 à 1989. Homme de prière, doux et dévoué, il a supporté avec courage les infirmités de ses dernières années.