recherche

Formulaire de recherche

Sous-total42,65 €
TVA 5.5%2,35 €
Prix45,00 €
Référence:
3002

ISBN: 

978-2-85274-044-0

Format: 

140x210 mm
926 pages
Relié
Graduale triplex

Un outil indispensable pour l'étude de l'interprétation du répertoire grégorien de la messe

Le Graduale triplex est une édition du Graduale Romanum de 1974 sur laquelle ont été réportés en regard de chaque portée les neumes des plus anciens manuscrits de chant grégorien. Au dessus de la portée sont reproduit en noir les neumes du manuscrit 239 de la Bibliothèque municipale de Laon, en dessous, on trouvera en rouge les neumes des manuscrits de la famille sangallienne. Au début d chaque pièce de chant sont également mentionnés les sigles des manuscrits d'où ces neumes sont tirés avec le numéro de la page, ou du folio.

Même livre que le  mais la notation est accompagnée de neumes des manuscrits de Laon, d'Einsiedeln et de ceux de la famille de St Gall. Utile pour les maîtres de chœur, les spécialistes et les musicologues, éd. de 1979.

Depuis de nombreuses années déjà, le Graduel neumé de Dom Eugène Cardine rend aux chanteurs les plus grands services. C'est en effet la connaissance approfondie et l'interprétation correcte des neumes des manuscrits les plus anciens qui forment la base d'une exécution adéquate des mélodies grégoriennes.

Cependant Dom Cardine lui-même a souvent regretté de n'avoir pas transcrit, dans cette œuvre de jeunesse, les neumes d'un manuscrit déterminé, mais d'avoir seulement fait un choix parmi les leçons des meilleurs manuscrits sangalliens.

En 1974, lorsque les moines de Solesmes publièrent le nouveau Graduale Romanum, beaucoup souhaitèrent que ce livre soit utilisé pour un nouveau graduel neumé, où figureraient les leçons de manuscrits bien déterminés. On manifesta ce désir aux membres de l'Associazione Internazionale Studi di Canto Gregoriano, fondée en 1975. Dom Jean Claire, maître de chœur de Solesmes, déclara souhaiter lui aussi cette édition.

Aussi, deux membres de l'Associazione s'offrirent pour réaliser ce travail : Marie-Claire Billecocq (Venière, France) pour les neumes du manuscrit de Laon, reproduits en noir, et Rupert Fischer (Metten, Bavière) pour les neumes des manuscrits de la famille sangallienne, reproduits en rouge.