recherche

Formulaire de recherche

  • messe Solesmes
  • moines de Solesmes

Vie de la communauté

Le 8 décembre, le frère André Payelle a célébré son jubilé de 50 ans de profession monastique, entouré de ses frères moines et de sa famille venue des Ardennes.

L’année 2018  a été marquée par de nombreux décès, au total 5 : le 15 avril dom Pierre Estorges, le 12 octobre dom Bernard Andry,  le 14 novembre dom Jean Dion, le 30 novembre frère Jean Meunier et le 13 décembre dom Guy Frénod.

Le frère Jean Meunier (1932-2018) est d’origine parisienne. Après des études à l’École Estienne, École Supérieure des Arts et Industries Graphiques, il en sortit Fondeur de caractères d’imprimerie. Ses années de jeunesse furent marquées par la fréquentation du Patronage du Chantier. Il fit son service militaire en Algérie près de Tlemcen comme secrétaire d’infirmerie, puis sous-officier de gendarmerie. Profès le 9 décembre 1957, il mena une vie de travail à la cave, à la bibliothèque pour coter les livres, à travers l’abbaye pour faire les ménages. Le frère Jean Meunier parti à la rencontre du Seigneur après plus de 60 années de vie monastique.

Dom Guy Frénod (1942-2018) a subitement été victime d’une hémorragie cérébrale à la fin de la messe qu’il célébrait à la maison de retraite de Solesmes, le 13 décembre dernier. Né à Bondy en Seine Saint Denis, il entra à Solesmes en 1961, profès en 1964 et prêtre en 1971. Regretté de tous, il donna le meilleur de ses capacités pendant environ 30 ans au monastère de Keur Moussa au Sénégal. Rentré à Solesmes en 2003, il rendit de nombreux services,  à l’hôtellerie, comme maître des oblats et préfet des études du monastère. Il écrivit plusieurs livres édités aux Éditions de Solesmes.